Réussir votre reconversion professionnelle dans l’alimentaire

Après avoir travaillé pendant longtemps dans le même milieu, de plus en plus de personnes décident de changer complètement de carrière. Changer d’emploi et/ou de milieu de travail se révèle souvent compliqué et les obstacles à surmonter sont nombreux. Néanmoins, le jeu en vaut souvent la chandelle et le processus de reconversion professionnelle ouvre la voie vers une meilleure qualité de vie et un meilleur alignement avec ses convictions.

Reconversion co-okingSource : SD Worx

Chez Co-oking, nombreux sont nos Co-okers qui sont passés par là. Nous les avons interrogés et en avons tiré 5 conseils. Ces conseils de reconversion professionnelle vous aideront à trouver l’équilibre personnel et professionnel dont vous rêviez depuis longtemps

Se reconvertir en 4 étapes et questions fondamentales


La première étape consiste à faire un constat
, faire un bilan de compétence, revoir ses talents et ses aspirations et parfois se rendre compte que l’emploi actuel n’est pas celui dont on a toujours rêvé. Un mauvais choix d’emploi peut générer un sentiment d’insatisfaction, de saturation vis-à-vis de la vie professionnelle et une incapacité de profiter de la vie, même en dehors de l’environnement de travail. Afin de bien démarrer le processus de réorientation, il est donc essentiel de repérer et interpréter ces signaux de malaise.

Avant de travailler en tant que traiteur et lancer le projet A toutes faims utiles, Sophie a travaillé dans une librairie pendant 20 ans. Bien qu’aimant son métier elle a toujours adoré la cuisine et la nourriture. Elle a donc décidé de se reconvertir professionnellement et de devenir traiteur pour vivre son rêve.

 

Deuxièmement, il faut bien définir son projet, prendre en compte les avantages et désavantages de chaque option. Se poser les bonnes questions sur ses talents et ses motivations, identifier ses objectifs et les obstacles possibles, faire un rétroplanning avec les différentes étapes pour calculer le temps nécessaire à l’entièreté du processus. Prendre contact avec un coach ou un expert est vivement conseillé !

Consciente de ses lacunes afin de pouvoir exercer sa passion de la cuisine de façon professionnelle,  Sophie a décidé de se former pendant trois ans pour obtenir l’accès à la profession de restaurateur-traiteur. Ses conseils : “Suivre une bonne formation, aller en stage chez les plus grands pour acquérir une bonne vision du travail”. Il faut évidemment prendre en compte le coût que peut représenter une telle formation, et l’investissement en temps qui est aussi très important.

 

Ensuite, il faut oser le grand saut ! Une bonne façon pour éviter de plonger à nouveau dans le stress est de tester les différentes options via des stages pour “s’immerger dans le secteur” et de demander l’avis des professionnels du secteur d’intérêt. Il existe aussi des formules qui permettent de diminuer le risque (et donc le stress) au maximum. Sophie a ainsi choisi de faire un minimum d’investissement de démarrage et d’utiliser les services de Co-oking autant pour la location de la cuisine professionnelle partagée que pour la mise en relation entre entrepreneurs ou avec des clients potentiels. Son conseil : ne jamais vouloir avoir les yeux plus gros que le ventre, avancer pas à pas. Et surtout rester humble, accepter les conseils et toujours se remettre en question car rien n’est jamais acquis.

Quitter une profession que l’on fait depuis 20 ans n’est pas simple, mais quand l’envie de se lancer est plus forte que la peur, la décision est vite prise. Sophie voulait concrétiser sa passion et À toutes faims utiles est la réalisation de cette idée.

 

Finalement, l’objectif est de savoir vivre en cohérence.
Un processus de reconversion professionnelle peut durer longtemps et le but d’un tel investissement en temps et argent est de mieux connaître ses propres besoins et nécessités, afin d’atteindre un équilibre personnel et professionnel. Le jeu en vaut la chandelle !


5 conseils pour réussir votre reconversion

  • N’hésitez pas à vous adresser aux autres : vos pairs, des coaches et les organismes privés et publics sont là pour vous aider dans le processus.
  • Si vous aimez votre métier, il se peut qu’il vous faut juste changer d’endroit, pas de travail.
  • Prenez en compte qu’une reconversion professionnelle peut durer jusqu’à 5 ans, surtout si elle implique des études supplémentaires.
  • Il n’y a pas d’âge pour entreprendre ce type de processus : soyez néanmoins conscients que des secteurs déterminés recrutent plus de jeunes que d’autres
  • Le bon choix doit se baser non seulement sur des critères rationnels, comme le salaire, mais aussi sur l’émotion et l’intuition. Dans un même secteur d’activité, il y a des entreprises différentes et des environnements variés : à vous de trouver celui qui s’adapte le plus à vous et à vos besoins !
  • Parfois, il est nécessaire de créer son propre emploi et de devenir entrepreneur !

Vous n’êtes pas seuls !

Si vous souhaitez vous reconvertir dans un projet alimentaire, Co-oking vous aide dans le lancement et la croissance de votre entreprise.
Contactez-nous via notre site web ou par e-mail : contact@co-oking.be

Quelques lectures utiles

L’histoire de Sophie – A toutes faims utiles
L’histoire de Cyril – MAD LAB
Les trois étapes pour démarrer dans le secteur alimentaire
Sir Ken Robinson – Finding your element

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La newsletter CO-OKING

Votre nom complet (requis)

Votre email (requis)

Etes vous humain (requis)